<!-- --><style type="text/css">@import url(https://www.blogger.com/static/v1/v-css/navbar/3334278262-classic.css); div.b-mobile {display:none;} </style> </head><body><script type="text/javascript"> function setAttributeOnload(object, attribute, val) { if(window.addEventListener) { window.addEventListener('load', function(){ object[attribute] = val; }, false); } else { window.attachEvent('onload', function(){ object[attribute] = val; }); } } </script> <div id="navbar-iframe-container"></div> <script type="text/javascript" src="https://apis.google.com/js/plusone.js"></script> <script type="text/javascript"> gapi.load("gapi.iframes:gapi.iframes.style.bubble", function() { if (gapi.iframes && gapi.iframes.getContext) { gapi.iframes.getContext().openChild({ url: 'https://www.blogger.com/navbar.g?targetBlogID\x3d35450967\x26blogName\x3dL\x27%C3%89cume+des+blogues\x26publishMode\x3dPUBLISH_MODE_BLOGSPOT\x26navbarType\x3dBLUE\x26layoutType\x3dCLASSIC\x26searchRoot\x3dhttp://lecumedesblogues.blogspot.com/search\x26blogLocale\x3dfr_CA\x26v\x3d2\x26homepageUrl\x3dhttp://lecumedesblogues.blogspot.com/\x26vt\x3d5589093352599411470', where: document.getElementById("navbar-iframe-container"), id: "navbar-iframe" }); } }); </script>

lundi, novembre 20, 2006


Un train, une rencontre... Les comètes de ses yeux me laissaient entendre qu'il avait envie de s'abreuver à la source de mes mots. Je n'allais pas lui faire koserie en dilettante. Je lui parlai donc de mes équilibres et de l'assourdissant chuchotement de mon coeur. Mon intimité était maintenant en stéréo et ma résistance faisait partie du passé. Folie passagère, saveurs et coïncidences. Peu importait...

Nous en étions à gravir l'escalier menant au banc d'une nouvelle vie lorsqu'on croisa cette vendeuse de roses. Syriana qu'elle s'appellait... Je l'avais déjà croisé quelques semaines auparavant, dans un de ces lieux communs. Elle avait attrapé la manche de mon manteau pour attirer mon attention et m'avait sourit. Mon regard interrogateur avait croisé le sien et c'est à ce moment qu'elle m'avait dit: '' Oubliez vos histoires d'ex ! La vie est trop courte ! Vous êtes une fille pleine d'espoir... ''. J'étais restée là, scotchée à ces révélations faites par une inconnue aux traits particuliers.

J'attrapai la manche de l'homme qui m'accompagnait et j'interpellai la dame aux roses. Je lui rendis son sourire des semaines précédentes et je lui lançai un simple: '' Merci ! ''. Elle me tendit un caillou tout simple. Décelant mon questionnement, elle me dit: '' Un si petit caillou contient une incroyable force. Lorsqu'on s'y perd, il suffit de se rappeller ce petit bout de chose et de se concentrer sur la force en nous. '' Sur ces mots, elle disparut dans la foule. Tête dans les nuages, c'est d'un pas assuré que j'entrepris la marche, la symphonie de ma vie, notre vie.

Écumé par L'Or
04:22

30 Commentaire(s) :

Anonymous Loup de lumière said...

Je suis fasciné par votre plume autant que par vous, L'Or.

6:40 p.m.  
Blogger La contemporaine contemple said...

Putain que c'est beau...j'espère que le petit caillou te suit partout...jusque sous ta couette !

Du minéral jaillira la vie, la paix et l'assouvissement du destin...

Avoye ti-caillou, fait ta job !

8:50 p.m.  
Blogger Doparano said...

À la lecture de ce billet me revint un souvenir d'une émission de télé du temps ou j'étais encore jeune et naïve. C'est flou dans ma tête mais le personnage principal trimballait partout une jolie pierre blanche. Je me rappelle que j'aurais tellement aimé posséder une telle pierre moi aussi.

9:24 p.m.  
Blogger La contemporaine contemple said...

@ Doparano: c'était une petite fille non, qui traînait ce caillou...elle avait, il me semble un frère et était toujours vêtue d'une robe !!!

6:17 a.m.  
Blogger L'Or said...

Loup de lumière... Vous savez très cher, j'aime tout autant VOS plumes.

La contempo... Que c'est joli ce que tu dis. :) Merci. Le petit caillou, il bosse très fort en ce moment.

Doparano... Je n'ai jamais vu cette émission de télé (La pierre blanche). Je dois être trop jeune pour l'avoir vu ou alors, j'étais trop concentrée à matter les trucs comme Goldorak. :P

1:53 p.m.  
Blogger Doparano said...

Je ne me rappelle plus du frère de la petite fille, ni de ce qu'il portait mais oui, c'était une émission magique.
Je dois être trop vieille du haut de mes 35 ans.

10:57 p.m.  
Anonymous Pierre Vandeginste said...

(dans le titre) reNcontre ?
Ou bien y'a une private joke que j'ai pas pigée…

5:31 a.m.  
Blogger L'Or said...

Pierre... Tu as bien raison, c'est une erreur de ma part. Une faute de frappe. Merci de le souligner. Je ne l'avais pas du tout remarquée !

11:03 a.m.  
Blogger Perrasite Premier said...

Bon retour L'Or !
Je commençais à trouver ça long...

12:20 p.m.  
Blogger L'Or said...

Trouver ça long Perrasite ? J'imagine que tu devais être bien occupé avec ton dédoublement de personnalité. ;)

6:04 p.m.  
Anonymous Père Asite said...

Tu parles de mes 3 vies ?

9:14 p.m.  
Blogger L'Or said...

Mouhahaha, tu sais de quoi je parle beauté.

9:46 p.m.  
Anonymous L'écumeur said...

Non, pas du tout.

9:48 p.m.  
Blogger L'Or said...

Tu m'étonnes ouais...

9:50 p.m.  
Blogger Perrasite Premier said...

Allez vous chamailler ailleurs SVP !

9:51 p.m.  
Blogger L'Or said...

Tu n'as pas eu ton nanane Perrasite ? Inspire... expire... Inspire...

9:55 p.m.  
Blogger Perrasite Premier said...

Ni ma lolaure

9:56 p.m.  
Blogger L'Or said...

Ah tiens, tu as une loloutre toi ?

9:57 p.m.  
Blogger Perrasite Premier said...

Non, j'ai une passer-outre.

10:00 p.m.  
Blogger L'Or said...

Qui deviendra laisser-passer en tout temps mouais. ;)

10:01 p.m.  
Blogger Perrasite Premier said...

ou une passe familiale

10:02 p.m.  
Blogger L'Or said...

Encore plus intéressant... Tu connais les tours de passe-passe pour les obtenir celles-là ? Va falloir que tu y mettes les efforts...

10:03 p.m.  
Blogger Perrasite Premier said...

Dans ces cas-là, l'important, c'est beaucoup plus le timing que l'effort...

10:04 p.m.  
Blogger L'Or said...

Moui, sauf qu'avec les efforts, ça donne un résultat exquis.

10:05 p.m.  
Blogger Perrasite Premier said...

Ouais, ça donne envie du second.

10:06 p.m.  
Blogger L'Or said...

Tu sais que moi aussi je t'adore ?

10:10 p.m.  
Anonymous Loup de lumière said...

Oui

10:11 p.m.  
Anonymous ritadaphné said...

Jolie histoire! On aimerait en savoir plus sur "la dame aux roses".
Euh..., pardon mais le dialogue là,
au dessus, c'est tiré de quel roman??? Je vais l'acheter..........!!!

10:21 a.m.  
Blogger L'Or said...

Du roman du Perrasite en Or Rita. :)

11:02 a.m.  
Anonymous C. said...

Si en plus, vous me mettez à côté d'un de mes photographes préférés... Joli jeu de mots.

3:27 a.m.  

Publier un commentaire

Lien(s) vers ce billet :

Créer un lien

<< Home

© 2006 L'Écume des blogues | Blogger Templates by GeckoandFly
No part of the content or the blog may be reproduced without prior written permission.
Learn how to Make Money Online at GeckoandFly